Investissement

Nous investissons dans notre propre portefeuille de centrales solaires et couvrons ici l’intégralité de la chaîne de valeur. À l’heure actuelle, Enerparc possède un portefeuille de plus de 400 centrales solaires atteignant une puissance de 1.800 MW – développées nous-mêmes, construites par nos propres équipes et gérées par nos collaborateurs. Enerparc prend part à des EEG, investit dans des projets assortis de tarifs d’alimentation fixes et développe des centrales solaires non subventionnées en Europe avec des contrats d’achat d’électricité (PPA) pour fournisseurs d’énergie ou gros consommateurs.

  • 1.800 MW dans notre propre portefeuille
  • Planification, construction et exploitation
  • Participation à des appels d’offres s’inscrivant dans la loi EEG 
  • Développement de centrales solaires non subventionnées

Un contrat d’achat d’électricité (PPA, de l’anglais Power Purchase Agreement) est un contrat fréquemment conclu à long terme, le plus souvent entre un consommateur de courant (l’acheteur) et un exploitant d’installations d’énergie renouvelable (le vendeur). Ce contrat réglemente toutes les conditions nécessaires, telles que la quantité d’électricité, les prix négociés, le traitement comptable ou encore la durée contractuelle. Étant donné qu’un contrat PPA est un contrat bilatéral, il peut prendre de nombreuses formes distinctes qui sont respectivement adaptées au partenaire contractuel. Les contrats PPA se rencontrent principalement chez les gros consommateurs d’électricité (par ex. entreprises industrielles), commerçants, fournisseurs d’énergie et exploitants d’installations d’énergie renouvelable ne disposant d’aucun système de subvention étatique. Pour les acteurs du marché de l’énergie, les avantages d’un contrat d’achat d’électricité sont notamment les suivants : la sécurité des prix à long terme, les possibilités de financement d’investissements dans de nouvelles capacités de production d’électricité, ou encore la réduction des risques au niveau de la vente et de l’achat d’électricité.


La loi allemande sur les énergies renouvelables (loi EEG) a été instaurée en 2000 en tant que pilier central de la transition énergétique allemande. L’objectif de politique énergétique sous-jacent à cette loi EEG est d’atteindre progressivement, d’ici 2050, un approvisionnement en électricité issu à 80% de sources d’énergies renouvelables et d’augmenter ainsi la part des énergies renouvelables dans la consommation brute d’électricité (§ 1 de la loi EEG 2017). La loi EEG garantit aux exploitants d’installations d’énergie renouvelable une rétribution fixe en ct/kWh pour l’injection dans le réseau sur une période de 20 ans à compter de la date de mise en exploitation. Pour les toutes premières installations, la subvention de l’État prend donc fin en 2021. À cette occasion, les « contrats d’achat d’électricité » (PPA, de l’anglais Power Purchase Agreement) peuvent constituer un nouvel instrument visant à assurer une poursuite rentable de l’exploitation de ces installations plus anciennes, indépendamment des subventions dans le cadre de la loi EEG.